LE GRIS DE SAPIN - Clitocybe nebularis - les bonnes raisons d'en consommer

Dernière mise à jour : 15 juin 2021

Utilisation culinaire

Amateurs de champignons, goûtez les produits de notre région : la Franche Comté !

Le terroir comtois est aussi celui de spécialités de champignons.

Dans notre région, le gris de sapin est souvent cuisiné en mélange avec d’autres champignons sauvages ; avec sa saveur farineuse, il est parfait, en petite quantité, dans une croûte forestière. C’est une des spécialités de la cuisine Franc comtoise. Agréable en bouche, vous pouvez également le cuisiner à la crème pour accompagner escalopes de veau ou de volaille. Comme la plupart des champignons, le gris de sapin trouve sa place également dans une omelette ou autre préparation à base d’œufs.

Il se prête fort bien à la dessication qui ne lui enlève aucune de ses qualités gustatives, elle reprend ses propriétés après réhydratation (30 mn minimum).


A propos

Le gris de sapin est un incontournable du Haut-Doubs (nord-est du massif jurassien) ; il pousse au pied des conifères, on le rencontre également sous les feuilles et en lisière de nos forêts. Il fait partie des champignons les plus cueillis en Franche-comté.

Le gris de sapin peut provoquer chez certaines personnes des désordres digestifs c’est pourquoi il est préférable d' acheter ce champignon séché et après réhydratation le cuire au minimum 20 minutes. C’est pour cette raison que localement nous le cuisinons en croûte mélangé à d’autre champignons sur du pain toasté.

Le gris de sapin est particulièrement riche en protéïnes et en phosphore ; ces composants (fibres, potassium, calcium…) sont comparables à ceux des autres champignons sauvages comestibles.

Bonne visite sur notre site !

218 vues0 commentaire